Livret pédagogique

Livret pédagogique

Télécharger

Accueil
Accueil  >   Vie de la Faculté   >   Communiqués de presse / Actualités

Vie de la Faculté

Communiqués de presse / Actualités

Bilan Concours enseignement :

  • M2 Agrégation (et prépa agrégation) :

Sur les 14 étudiants qui ont passé les écrits de l’agrégation de physique : 5 étudiants admissibles ; 2 étudiants admis dont l’un 29e. Sur les 11 qui ont passé les écrits du CAPES Physique Chimie : 11 étudiants admissibles ; sur les 6 étudiants qui ont passé l’oral du CAPES : 6 admis.

  • M1 Agrégation :

Sur les 10 étudiants qui ont passé l’écrit du CAPES Physique Chimie : 8 admissibles. Sur les 7 étudiants qui ont passé l’oral : 5 admis. 1 étudiant a aussi réussi le CAPES de math (en plus du CAPES Physique Chimie).

  • M1 MEEF et M2 MEEF étudiant :

Sur les 10 étudiants qui ont passé l’écrit du CAPES : 8 admissibles ; 8 admis dont un classé 2e. Sur les 2 étudiants du master MEEF admissibles à l’agreg, aucun n’a réussi l’oral.


Interface physique / biologie : former une nouvelle génération de scientifiques, traducteurs et créatifs

Consultez le communiqué de presse de l’article concernant le master Physique cellulaire paru dans Trends in Cell Biology.

Article - PDF - 156.8 ko
Article

Installation photovoltaïque d’une puissance de 1,5kWc par les étudiants de Licence Pro. Qualité et Maîtrise de l’Energie Electrique (QMEE)

Dans le cadre de leur projet tuteuré, un groupe de trois étudiants de la Licence pro QMEE ont dimensionné et installé des panneaux photovoltaïques (PV) sur le toit du Hall de Technologie (Faculté Physique & Ingénierie) à Illkirch. L’objectif associé à ce projet était de répondre à deux demandes distinctes :

  • La possibilité de réaliser différents types de couplages des panneaux photovoltaïques pour réaliser des études de caractérisation et d’optimisation de la gestion de l’énergie dans le cadre de travaux pratiques du Master Mécatronique et Energie.
  • La possibilité d’injecter l’énergie produite directement sur le réseau électrique du Hall de Technologie.

Ce type de projet nécessite les compétences techniques vues en cours, mais également de savoir s’adapter à des contraintes de site, de choix de matériel et de planning (décision, livraison et météo).

Trois étudiants apprentis de la LP QMEE ont porté ce projet depuis la feuille blanche à la réalisation et l’injection des premiers kWh dans le réseau électrique :

  • Rodolphe Stocky : apprenti QMEE chez Suez, leader du projet,
  • Grégory Izard : apprenti QMEE chez SPIE,
  • Quentin Zacher : apprenti QMEE chez SigmaPhi.

Au total ce projet a nécessité :

  • 6 Panneaux Photovoltaïques dont 4 furent offert par notre partenaire Voltec Solar
  • 6 Bacs à lester qui furent offerts par France Solar
  • 1 Onduleur offert par l’entreprise HAGER

Le reste des éléments comme le coffret électrique, les dispositifs de coupure, les protections foudre, la station de comptage et le petit matériel fut acheté sur le budget alloué par l’apprentissage à la LP QMEE pour une valeur d’environ 2000€ (nacelle comprise).

Au 20 juin, soit à peine 20 jours après le début de la mise en service de l’installation, 170kWh ont été injecté dans le réseau. Les simulations tablent sur une production annuelle de 1,5MWh (Mega Watt-heure), soit la consommation électrique d’une famille de trois personnes.

La licence pro QMEE et le Master Mécatronique et Energie tiennent encore à remercier ces entreprises pour leur mécénat. Le responsable de formation de la LP QMEE tient également à remercier le groupe des trois étudiants pour leur professionnalisme dans la mise en œuvre du projet ainsi que Laurent Godoy, assistant ingénieur en Electrotechnique du Hall de Technologie pour la supervision du projet et la réalisation des photos.

Figure 1 : Dépose des consoles de support PV sur la toiture du Hall de Technologie - JPEG - 69.1 ko
Figure 1 : Dépose des consoles de support PV sur la toiture du Hall de Technologie
Figure 2 : Bravo à Grégory Izard, apprenti QMEE chez SPIE, pour sa maîtrise du pilotage de la nacelle - JPEG - 123.2 ko
Figure 2 : Bravo à Grégory Izard, apprenti QMEE chez SPIE, pour sa maîtrise du pilotage de la nacelle
Figure 3 : En LP QMEE, il est important de savoir prendre de la hauteur ! - JPEG - 45.9 ko
Figure 3 : En LP QMEE, il est important de savoir prendre de la hauteur !
Figure 4 : Remise en place du gravier de protection de l’étanchéité de la toiture - JPEG - 160.1 ko
Figure 4 : Remise en place du gravier de protection de l’étanchéité de la toiture
Figure 5 : Fixation et câblage des PV sur les consoles - JPEG - 157.4 ko
Figure 5 : Fixation et câblage des PV sur les consoles
Figure 6 : Préparation du passage de gaine - JPEG - 132.1 ko
Figure 6 : Préparation du passage de gaine
Figure 7 : Rodolphe Stocky, leader du projet et apprenti QMEE chez Suez, assure la finition de l’installation - JPEG - 124 ko
Figure 7 : Rodolphe Stocky, leader du projet et apprenti QMEE chez Suez, assure la finition de l’installation
Figure 8 : Dernière inspection avant le rendu de la nacelle - JPEG - 75.9 ko
Figure 8 : Dernière inspection avant le rendu de la nacelle
Figure 9 : Installation en cours de finalisation - JPEG - 172.3 ko
Figure 9 : Installation en cours de finalisation
Figure 10 : Connexion au réseau électrique du Hall de Technologie, sous la supervision de Laurent Godoy et Michel Kopf - JPEG - 47.8 ko
Figure 10 : Connexion au réseau électrique du Hall de Technologie, sous la supervision de Laurent Godoy et Michel Kopf
Figure 11 : Montage du coffret onduleur - JPEG - 116.3 ko
Figure 11 : Montage du coffret onduleur
Figure 12 : Le coffret onduleur avec les dispositifs de coupure et de protection - JPEG - 66.4 ko
Figure 12 : Le coffret onduleur avec les dispositifs de coupure et de protection
Figure 13 : Encore merci à nos partenaires. - JPEG - 197.6 ko
Figure 13 : Encore merci à nos partenaires.

Philippe Celka


Strasbourg : Une éolienne sur le toit d’une usine Carambar & Co ? Ou le pari d’un étudiant et de l’entreprise de confiseries

Clément Sauer, étudiant en master Mécatronique & énergie de la Faculté de physique & ingénierie, est l’un des lauréats de l’appel à projets Sève de l’Eurométropole de Strasbourg, dispositif inédit qui finance des stages longue durée au profit d’entreprises soucieuses d’entrer dans une démarche d’économie verte. Consultez l’article paru dans le journal 20 minutes :

Article 20 minutes - PDF - 176.8 ko
Article 20 minutes

Job Dating de la Licence professionnelle QMEE

Vendredi 9 juin à eu lieu à la Faculté de Physique et Ingénierie le Job-Dating de la licence professionnelle QMEE (Qualité et Maîtrise de l’Energie Electrique). Le Job-Dating fait partie intégrante du processus de recrutement. Il permet au candidat de se présenter en une dizaine de minutes avec un objectif précis, celui de convaincre les recruteurs cherchant un étudiant en apprentissage et l’équipe pédagogique de la licence sur sa capacité à intégrer la formation et à travailler sur le projet de l’entreprise. Pour cette session, 8 entreprises ont participé au processus de recrutement et 22 candidats furent auditionnés.

Merci aux entreprises pour leur implication dans la formation.
- CARAMBAR&CO : Mme Anne-Claire Peter
- ENNOBLISSEMENT Technique de Cernay : M. Francis Hobeika
- JPS Eclairage : M. Seddik Hachemi
- OSRAM-LEDVANCE : M. Sébastien Boehler
- SOGECA : M. Adnan Vodenicarevic
- SOCOMEC : M. Laurent Oberlé
- SUEZ : M. Marc-Henry Béclier
- VELUM INTERNATIONAL : Mme Audrey Fellrath

Merci également à l’équipe pédagogique, Edouard Laroche, Sylvain Vossot, Fawzi Menina, au soutien de l’Espace Avenir avec Patricia Demorieux, à Abdou Bensaïda et au personnel de Scolarité, Isabelle Huber et Rachida Azagouaghe.

Figure 1 : Les candidats de LP QMEE face aux présentations des entreprises

Figure 2 : Marc-Henry Béclier qui présente la proposition d’apprentissage pour l’entreprise SUEZ

Présentation du Job-Dating :

Job-Dating - PDF - 3.7 Mo
Job-Dating

Philippe Celka


Transition énergétique et licence professionnelle QMEE

Dans le cadre de l’immersion professionnelle dans les métiers de la transition énergétique, les étudiants de Licence Professionnelle Qualité et Maîtrise de l’Energie Electrique ont visité 2 installations industrielles le mardi 25 et le mercredi 26 avril.

La première installation est située dans le secteur des choucroutiers Alsaciens, à Meistratzheim. Il s’agissait de la nouvelle station d’épuration (STEP) du SIVOM du Bassin de l’Ehn, inaugurée en novembre 2012. Elle remplace deux STEP datant de 1979 et est capable de traiter les eaux usées de l’équivalent de 200 000 habitants. Onze communes sont reliées à la station et les choucroutiers et viticulteurs locaux y apportent leurs effluents pour traitement (environ 30 000 m3/an).

Ces effluents sont introduits dans un méthaniseur, tandis qu’un autre méthaniseur accueille les boues issues du traitement de l’eau, afin d’extraire du biogaz de ces deux gisements. Ce gaz est ensuite valorisé sous forme de chaleur et d’électricité via deux moteurs de cogénération de 95 kW. La chaleur est utilisée sur place pour chauffer les installations de traitement (digesteur, sécheur…), les locaux et l’eau sanitaire. L’électricité est injectée sur le réseau. Le résidu de la méthanisation des boues (appelé digestat) est séché puis peut être valorisé dans les filières agricoles ou par incinération. Le digestat liquide des effluents industriels est, quant à lui, dirigé sur les installations de traitement de l’eau du site.

Station pilote, elle a permis de réduire d’un coefficient quatre le nombre de camions sur les routes, car la valorisation et le séchage des boues diminue du même coefficient celles-ci. La production d’énergie électrique et de chaleur permet à cette station d’être autonome entre 70 et 75% de l’énergie consommée par le site avec une production de 4GWh par an. Figure 1 : Les étudiants de LP QMEE devant le bassin d’aération de la STEP. Figure 2 : Méthaniseur pour le jus de choucroute Figure 3 : Ambiance explosive dans les locaux du méthaniseur

Les étudiants ont embrayé sur la visite de la seconde plus grande centrale photovoltaïque située à Toul-Rosières près de Nancy. Le site d’environ 120 hectares compte 1,5 millions de panneaux photovoltaïques divisés en 10 tranches, pour une puissance globale de 110 MWc (Mega Watt crête).

Après les explications sur la genèse du projet qui a permis la valorisation d’une ancienne base aérienne (BA 136), les étudiants ont pu apprécier les solutions technologiques mises en œuvre pour cette centrale hors norme. Figure 4 : explications techniques sur la transformation BT/HT sur une des tranches de la centrale. Figure 5 : Mesure de courant sur un PJB (Primary Junction Box) Figure 6 : Malgré une journée pauvre en ensoleillement, une puissance de 12MW a été mesurée durant la visite, soit un dixième de la production maximale.

La transition énergétique n’est pas uniquement affaire de panneaux photovoltaïque et d’éoliennes, elle inclut aussi une réduction de la demande d’énergie obtenue notamment au moyen d’une amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments et des technologies (ISO 5000 et 1éclairage Led par exemple), et par un changement des modes de vie. Autant d’éléments étudiés et mis en application en entreprise par les étudiants de Licence Pro. QMEE.

Philippe Celka


Présentation du drone paramoteur Aube à la Faculté de Physique et Ingénierie.

Vendredi 7 avril, l’entrepreneur Julien Lerch a présenté son drone paramoteur aux étudiants de la faculté de physique et ingénierie. De l’impression 3D à l’électronique embarquée, toutes les compétences vues en parcours de L3 ou de Master Science pour l’ingénieur furent passées en revue dans ce prototype à vocation de préservation et d’observation comportementale des animaux dans les parcs nationaux.

Julien Lerch a également relaté son aventure dans le parc national du W. au Niger où il a accompagné l’ONG strasbourgeoise Wildlife Angel pour tester le drone en condition réelle, sous la garde armée des rangers sur une traque de braconniers qui venaient de tuer le matin même un éléphant. Pour financer son projet, Julien Lerch participe au concours de La Fabrique Aviva qui récompense financièrement des projets innovants. Pour voter pour le projet Aube, il faut se rendre sur le site https://lafabrique-france.aviva.com, s’enregistrer, taper le nom du projet « Aube » et voter.

La faculté de Physique et Ingénierie participe également à ce projet par le biais d’un groupe d’étudiants du Master Mécatronique et Energie, qui, dans le cadre de leur projet, mettent en œuvre une incrustation des données capteurs de vol sur la réception vidéo par protocole Mavlink. Ce projet a également fait l’objet d’un article et d’une première page dans les DNA de dimanche (ci-dessous).

DNA 1 - PDF - 2.8 Mo
DNA 1
DNA 2 - PDF - 2.8 Mo
DNA 2

Philippe Celka


Un article sur les visites des étudiants du master Génie industriel est paru dans le magazine de l’Union des industries et métiers de la métallurgie Alsace.

Consultez l’article - PDF - 406.3 ko
Consultez l’article

Visite de SOLEIL par les étudiants du M1 Physique

Le mardi 28 février 2017, 20 étudiants en première année du Master de Physique de la Faculté de Physique & Ingénierie ont pu visiter le synchrotron SOLEIL situé sur le plateau de Saclay en région parisienne. Les déplacements et la visite ont duré une journée, avec un voyage en TGV jusqu’à la gare de Massy après un départ matinal de Strasbourg. Les frais du voyage étaient pris en charge par le LABEX NIE.

Après une introduction sur le principe de fonctionnement de ce synchrotron de troisième génération et sur la production du rayonnement synchrotron, les étudiants ont pu visiter le site. Cette visite a débuté par un passage dans la salle des commandes et les deux accélérateurs (LINAC et Booster) qui permettent d’accélérer les électrons jusqu’à une énergie de 2.75 GeV (0.999998 fois la vitesse de la lumière). Il a ensuite été possible de faire le tour de l’anneau de stockage autour duquel sont construites les 29 lignes de lumière qui utilisent les photons rayonnés par les électrons accélérés (rayonnement synchrotron). Ce flux de photons très brillant mis à disposition de la communauté scientifique internationale par SOLEIL est utilisé dans de nombreux domaines : étude des propriétés structurales, chimiques, magnétiques, et électriques de la matières, biologie, astrophysique, archéologie et applications industrielles. Les étudiants divisés en deux groupes ont pu chacuns visiter deux expériences différentes : CASSIOPEE et CRISTAL pour le premier groupe, et HERMES et CRISTAL pour le second.

Guillaume Weick


Visite du CERN

Une vingtaine d’étudiants du Master I de Physique et des Masters II PSA & PRIDI ont participé à une visite du CERN les 20 et 21 Novembre 2016, organisée par 5 personnels de l’IPHC, sous l’impulsion d’Eric Chabert.

Crée en 1954, l’Organisation Européen de la Recherche Nucléaire (CERN) a mis en œuvre de nombreux programmes expérimentaux en physique nucléaire et physique des particules à l’origine de nombreuses découvertes et de nombreux prix Nobel. Un des succès de cette dernière décennie est sans nul doute la découverte du boson de Higgs en 2012 par les expériences ATLAS et CMS qui a conduit en 2013 au prix Nobel de physique pour les théoriciens F. Englet et P.Higgs. Le site du CERN est situé à quelques km de Genève, à la frontière franco-suisse, et accueille près de 10 000 personnes.

Après un trajet en bus financé par la Faculté de Physique et Ingénierie, les étudiants ont pu se restaurer avant de passer la nuit à l’hôtel du CERN. Le lendemain, ils ont pu découvrir l’accélérateur qu’est Large Hadron Collider (LHC), projet phare du CERN, qui produit depuis 2015 des collisions proton-proton à une énergie record de 13 GeV (GeV = milliard d’electron-Volt) et discuter le programme de physique des hautes énergies qui lui est adossé.

Guidés par Antonin Maire et Julien Hamon, ils ont pu visiter les installations d’une première expérience, ALICE, et se familiariser avec les études associées à l’interaction forte et au plasma de quarks et de gluons qui sont basées sur l’analyse des collisions Pb-Pb. Après une visite de l’exposition Microcosme, ils ont pu découvrir une deuxième expérience, CMS et appréhender les recherches de nouvelle physique qui y sont menées et qui conduiront peut-être à de nouvelles découvertes fondamentales dans les années à venir. Jérémy Andrea et Jean-Marie Brom les ont emmenés une centaine de mètres sous terre voir les cavernes techniques où se trouve l’électronique de déclenchement et d’acquisition. Après un passage par la salle de contrôle où sont actuellement enregistrées des collisions p-Pb, la visite s’est achevée par une présentation historique du CERN.

Eric Chabert


Cérémonie de remise des diplômes de la Faculté de physique & ingénierie de l’Université de Strasbourg.

Vendredi 25 novembre 2016 à 16 heures

Faculté de physique & ingénierie

Amphithéâtre Fresnel

3 rue de l’université

67000 Strasbourg

La cérémonie débutera par le discours d’introduction de Madame Nathalie HILLENWECK, vice-présidente déléguée chargée de l’insertion professionnelle à l’Université de Strasbourg. Le parrain de l’évènement, Monsieur Jean-Yves BIGOT, chercheur à l’Institut de physique et chimie des matériaux de Strasbourg (IPCMS) prendra ensuite la parole afin de présenter son parcours universitaire et professionnel. Puis, Monsieur Abdel-Mjid NOURREDDINE, directeur de la Faculté de physique & ingénierie annoncera le début de la remise des diplômes des promotions 2016. La cérémonie se terminera par un moment de convivialité et d’échanges autour d’un buffet.

Pour la première année, la remise des diplômes concernera l’ensemble des diplômés de la Faculté. Près de 300 personnes sont attendues à cet évènement (enseignants, administratifs, diplômés et leurs proches, intervenants extérieurs…) durant lequel seront remis deux diplômes de licence, cinq diplômes de licence professionnelle et 13 diplômes pour les différentes spécialités des masters de Physique, Sciences pour l’ingénieur et Matériaux et nanosciences.

La Faculté de Physique et ingénierie couvre, en effet, un spectre très large dans les champs disciplinaires de la physique et des sciences pour l’ingénieur, allant des particules élémentaires jusqu’à des applications en mécanique et en électronique, en passant par la matière condensée, les matériaux et les nanosciences.

L’offre de formation est constituée de 25 formations diplômantes dont six formations en alternance (contrats d’apprentissage ou de professionnalisation), cinq formations en partenariat international et cinq cohabilitations avec des écoles d’ingénieur. Les stages peuvent s’effectuer dans plus de 200 structures d’accueil (300 stages longs par an de 5 à 6 mois avec un stage sur deux débouchant sur un recrutement). Cette offre de formation large et diversifiée, est fortement adossée à des laboratoires reconnus nationalement et internationalement et lui donne une importante visibilité. Ainsi la Faculté recrute des étudiants de toutes les universités de France, mais aussi beaucoup d’étudiants étrangers (24 % en licence et 47 % en master).

Consultez les photos.

Sarah Prohaska


Lean Tour Est 2016

Les étudiants de master 2 Génie industriel de la Faculté de physique et ingénierie ont organisé une journée de conférences sur le Lean en faisant participer des acteurs du Lean entreprise.

Le « Lean Tour Est » a eu lieu le vendredi 18 novembre 2016 de 8h30 à 17h30 dans l’amphithéâtre Fresnel de la Faculté.

L’objectif de cette journée était de communiquer sur le Lean management et de favoriser les échanges autour de ce thème

Programme du vendredi 18 novembre : Matin (8h30 - 12h45) :

- Les apports du Lean à l’amélioration de la qualité – Mme XEMAR de PLASTIC OMNIUM
- Lean en Informatique : De l’artisanat multi ERP à une release hebdomadaire de SAP – Mme IENN de FAURECIA
- Le Management visuel : ce qui ne se voit pas n’existe pas – M. RUTTER de SIEMENS
- Optimisation des processus et développement du personnel à travers le flux tiré lissé – M. NERKOWSKI de THYSSENKRUPP PRESTA France

Après-midi (14h00 - 17h30) :

- Ecoutez, votez, apprenez... tout sur le Andon – Mme. OLIVENCIA de LUCID EXPERTS
- Mise en œuvre et pérennisation d’un système de management – M. HERR de SCHMIDT GROUPE
- Toyota Production System au quotidien – M. BRITSCH de TOYOTOMI Europe
- Conférence de synthèse : ce que le Lean est et n’est pas – M. CHABIRON de l’INSTITUT LEAN France

Retrouvez les photos et présentations ici.


Les étudiants de Master G.I.P.I. 1 en visite chez MERCK, Labwater

La session des projets de visites des étudiants en Master 1 en Génie Industrie Production Industrielle s’est achevée le 3 mai avec une sortie en bus encadrée par Denis Hoenen chez MERCK, entreprise de Sciences et Technologie de pointe dans les domaines de la santé, des sciences de la vie et des matériaux de haute performance. Cette sortie avait pour thème : le lean chez MERCK.

La première partie de l’après-midi a été consacrée au déploiement du Lean (manufacturing, office, management et I.T) au sein de l’unité Labwater sous la direction de Manuel LANG. Les étudiants ont été répartis ensuite en 3 groupes afin de se rendre dans les ateliers de production. Une attention particulière a été portée sur la réimplantation des lignes de production réduisant ainsi les ruptures de flux et l’animation des équipes. Une première visite, avec le même groupe d’étudiants, avait été organisée le 7 mars dernier chez SIEMENS Haguenau, suivie d’une visite chez "LA BOUTIQUE DU PROGRES.COM" à Niedermodern.

Le sujet, en introduction du projet de cette année, portait sur le management visuel et les 5S ; il s’agit d’une méthode japonaise de structuration de l’espace et d’’implication du personnel.

Gageons que ces visites ont permis à l’ensemble des participants de confronter la théorie avec la réalité du terrain pour être opérationnel plus rapidement. Ces 2 sorties n’auraient pu être réalisés sans le concours de l’IDEX Insertion professionnelle.


Les étudiants de Licence Professionnelle I.E.I.I. chez Superba, Cryostar et Heuft

Dans le cadre de l’IDEX Insertion professionnelle des visites de sites de production sont organisées cette année à l’attention des étudiants de la Faculté de Physique et d’Ingénierie de l’Université de Strasbourg.

Le mercredi 6 avril dernier, les étudiants de Licence professionnelle en alternance Production industrielle, spécialité installation d’équipements industriels à l’international (LP IEII) ont pu faire la visite de l’entreprise SUPERBA S.A.S. à Mulhouse et de CRYOSTAR à Hésingue.

L’ensemble des apprentis s’est déplacé en minibus durant toute une journée. Le matin a été consacré à la visite de SUPERBA, fabricant français de machines textiles et leader mondial de la vapeur saturée pour les fils de tapis. Les étudiants ont été accueillis par Frédéric Pattingre, Directeur de Production et par M. Rogenmuller. A cette occasion, M. Pattingre, a rappelé l’importance qu’il accorde à cette formation professionalisante structurée en partenariat avec SUPERBA. S’en est suivi une visite du site comprenant la production et le montage de machines de traitement de fils pour tapis.

L’après-midi s’est déroulée chez CRYOSTAR, fabricant d’équipement et expert pour le gaz industriel, le gaz naturel, les hydrocarbures et l’énergie propre. Mme Ruiz, Responsable de formation et M. Rivello, Manager Global Service ont également rappelé leur attachement à la LPRO IEII. Une visite du site de montage des pompes et des centrales de cryogénisation de gaz a permis aux apprentis techniciens itinérants de constater la précision et la rigueur avec laquelle les produits étaient montés ou révisés.

La veille, une autre visite a eu lieu à Brumath chez HEUFT France, société spécialisée dans les machines outils de contrôle de récipients et de bouteilles et qui accueille cette année 3 apprentis.

Au programme trois autres visites, sous financement IDEX insertion professionnelle seront organisées chez MECATHERM, entreprise parrainant la promotion IEII, chez R&D PROJECT MANAGING et chez FLENDER GRAFFENSTADEN.

Les questions des apprentis lors des visites ont avant tout portées sur les missions, les conditions et le rythme de travail. Ils ont également demandé des précisions sur les besoins spécifiques de chaque entreprise et les besoins en recrutement en techniciens itinérants.

Les apprentis en IEII, des apprentis ayant placé l’insertion professionnelle au centre de leur motivation !


Les visites d’entreprises des étudiants en Master « Génie Industriel Production Industriel » : une immersion dans les grandes entreprises industrielles

Le Master de « Génie Industriel Production Industriel » est une formation de deuxième cycle l’Université de Strasbourg formant des ingénieurs en phase avec le monde de l’entreprise. Dans cette perspective, une place importante est accordée à l’environnement industriel ainsi qu’aux méthodes innovantes comme celles utilisées par exemple dans l’amélioration continue.

Chaque année, des visites d’entreprises sont organisées avec l’objectif de découvrir les bonnes pratiques en milieu industriel. Les étudiants en stage dans certaines structures accueillent l’ensemble de la promotion pour présenter un aspect de leur mission, échanger sur les méthodes des entreprises et s’enrichir mutuellement sur les bonnes pratiques.

Les étudiants du Master découvrent durant ce cycle de visites de plusieurs semaines des entreprises qui oeuvrent dans des domaines divers liés à la formation comme la mécanique, l’énergie, la pharmacie et la santé, l’électronique, l’informatique ou encore le BTP. Au début de l’année 2016, les étudiants ont découvert, parmi la vingtaine d’entreprises visitées, le siège international de la société Merck Millipore, spécialisée dans le domaine pharmaceutique et chimique, située à Molsheim près de Strasbourg. Kévin étudiant en Master 2 « Génie Industriel Production Industriel » et stagiaire dans cette entreprise témoigne du grand intérêt que représente pour lui sa présence sur le site : « Ces visites d’entreprise nous permettent vraiment de découvrir d’autres secteurs d’activités que celui dans lequel nous évoluons durant notre stage. Que ce soit en méthodes ou en amélioration continue, nous échangeons vraiment sur ces processus entre étudiants. Il nous dit encore que « Bénéficier de ces visites, c’est vraiment prendre du recul et connaître différents milieux professionnels ».

Comme Kévin le décrit, le but recherché est de « démystifier » ce que les élèves croient connaître en leur montrant toute la complexité de l’entreprise ou de son organisation à partir d’exemples. Il s’agit de pouvoir concrétiser les rôles/les missions possibles pour un ingénieur en Génie industriel.

De leur côté les entreprises sont en contact permanent avec la Faculté. Elles recherchent les compétences et le dynamisme des étudiants du Master SPI en leur proposant un stage ou un premier emploi.

Contact : Bertrand Rose


Visite de la centrale photovoltaïque de Toul-Rosières

Dans le cadre du module Énergies renouvelables en Licence Pro « QMEE » Qualité et Maîtrise de l’Énergie Électrique, les étudiants ont visité la plus grande centrale solaire photovoltaïque de France, située à Toul-Rosières près de Nancy. Située sur une ancienne base aérienne (BA136), la centrale affiche une puissance de 115MWc qui correspond à la consommation électrique d’une ville d’environ 55 000 habitants (chauffage inclus). 1,5 millions de panneaux photovoltaïques ont été nécessaires pour atteindre cette puissance et couvrent une superficie d’environ 120 hectares. Ces panneaux sont conçus à partir d’une technologie dite à couche mince, en tellurure de Cadmium, qui est une alternative aux modules traditionnels fabriqués à base de silicium. Ils sont particulièrement adaptés aux conditions d’ensoleillement diffus mesurés dans la région.

Les véhicules sont nécessaires pour se déplacer sur un site de 320 hectares. Eoliennes du parc de Blamont

Du côté technique :

  • la centrale est organisée autour de 10 tranches de 12MWc
  • 154 Onduleurs SMA de 630kW répartis sur le site par groupement de 2.
  • Chaque regroupement de 2 onduleurs est associé à un transformateur pour élever la tension de 315V à 33kV. Cet ensemble est appelé shelter.
  • L’ensemble des lignes 33kV des 80 shelters du site sont connectés à 2 postes électriques de livraison HTB (63 kV) situés sur les communes de Toul et de Blénod-Les-pont-à-Mousson

Explications techniques dans un shelter avec son poste HTA

Un ensemble de 120 variables par shelter sont transmis au local SCADA (Supervisory Control And Data Acquisition) et sont disponibles aux propriétaires des tranches de la centrale et le centre de supervision EDF à Béziers qui contrôle l’ensemble des centrales solaires en France.

Philippe CELKA


Visite de SOLEIL par les étudiants du M1 Physique

Le lundi 18 janvier 2016, 13 étudiants de première année (M1) du Master de Physique de l’UFR Physique & Ingénierie ont pu visiter le synchrotron SOLEIL situé sur le plateau de Saclay en région parisienne. Les déplacements et la visite ont durée une journée, avec un voyage en TGV jusqu’à la gare de Massy après un départ matinal de Strasbourg (et un retour tardif !). Les frais du voyage étaient pris en charge par le LABEX NIE.

Après une introduction sur le principe de fonctionnement de ce synchrotron de troisième génération et sur la production du rayonnement synchrotron, les étudiants ont pu visiter le site. Cette visite a débuté par un passage dans la salle des commandes et les deux accélérateurs (LINAC et Booster) qui permettent d’accélérer les électrons jusqu’à une énergie de 2.75 GeV (0.999998 fois la vitesse de la lumière). Il a ensuite été possible de faire, plus lentement que les électrons, le tour de l’anneau de stockage autour duquel sont construites les 29 lignes de lumières qui utilisent les photons rayonnées par les électrons accélérés (rayonnement synchrotron). Ce flux de photons très brillant mis à disposition de la communauté scientifique internationale par SOLEIL est utilisé dans de nombreux domaines : étude des propriétés structurales, chimiques, magnétiques, et électriques de la matières, biologie, astrophysique, archéologie et applications industrielles. Les étudiants divisés en deux groupes ont pu visiter deux expériences différentes : CASSIOPEE et GALAXIES pour le premier groupe, et CRISTAL et PSICHE pour le second.

Thierry Charitat


Remise des diplômes de la licence professionnelle, production industrielle, spécialité installation d’équipement industriel à l’international (IEII)

La remise des diplômes de la promotion 2015 se déroulera le mercredi 14 octobre 2015 à 18h30 à l’UFR physique & ingénierie (3 rue de l’Université) en salle n°248.

Les 16 diplômés de la promotion 2015 « GEBO CERMEX » recevront leur diplôme au cours d’une cérémonie réunissant les apprentis de la promotion 2015 et 2016, les maitres d’apprentissage, les enseignants et administratifs de l’UFR, ainsi que les proches des étudiants.

Cette cérémonie aura lieu en présence de M. Abdel-Mjid NOURREDDINE, Directeur de l’UFR et du parrain de la promotion M. Philippe LECLERC Directeur général de Gebo Cermex, l’un des leaders dans l’ingénierie de ligne de conditionnement. La cérémonie se terminera par un moment de convivialité autour d’une collation.

La licence professionnelle IEII de Strasbourg : une formation unique de l’Unistra en France née de la demande des entreprises alsaciennes

Cette licence professionnelle proposée uniquement en alternance en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation (15 jours en entreprise / 15 jours en cours) recrute des étudiants ayant suivi une formation technique de niveau bac +2, ayant un bon niveau d’anglais et souhaitant s’ouvrir sur le monde (un stage final de 16 semaines pour une mission à l’étranger est prévu). Les industriels locaux (Heuft France, Gebo Cermex, Lohr service, Mecatherm,…) ont exprimé leurs besoins en profils techniques capables d’aller à l’international travailler sur tout type de machine. A la rentrée 2015, 12 apprentis de la troisième promotion de la licence professionnelle IEII ont intégré la nouvelle promotion.

L’insertion professionnelle des étudiants en LP IEII : un bilan très positif

En plus d’enseignements dans les domaines de la mécanique et de l’électronique, électrotechnique et automatique (EEA), cette formation professionnalisante et pluridisciplinaire offre des cours de gestion d’entreprise, de suivi de l’actualité économique et commerciale internationale, de langues étrangères renforcées, de commerce international… La quasi-totalité des diplômés sont recrutés dès la fin de leur formation. 9 étudiants sur les 10 étudiants de la première promotion ont eu une proposition d’embauche avant la fin de la formation.

Sarah Prohaska


Essais du véhicule à hydrogène du Master Mécatronique et Energie

Dans le cadre de leurs projets, les étudiants de Master 2 Mécatronique et Energie ont réalisé un véhicule électrique utilisant une pile à combustible alimentée à l’hydrogène. Le but principal du projet est pédagogique et sert avant tout à la formation des étudiants à la maîtrise des nouvelles énergies et à la gestion de projet.] ont réalisé un véhicule électrique utilisant une pile à combustible alimentée à l’hydrogène. Le but principal du projet est pédagogique et sert avant tout à la formation des étudiants à la maîtrise des nouvelles énergies et à la gestion de projet.

Ce mercredi 30 septembre 2015, les premiers essais dynamiques ont été réalisés au Hall de Technologie à Illkirch sur un parking réservé pour l’occasion. Les étudiants ont pu :

  • Réaliser des relevés par télémesure du comportement de la pile à combustible et des différents convertisseurs installés sur le véhicule.
  • Vérifier le bon comportement dynamique du châssis, du système de freinage et de la transmission.

Véhicule avec la coque (en cours de finition) Véhicule avec la coque (en cours de finition)

La PAC avec les réservoirs d'hydrogène La PAC avec les réservoirs d’hydrogène

L’objectif à terme est de participer au challenge EducEco et confronter le prototype de l’UFR Physique et Ingénierie avec ceux des quelques écoles qui ont osé l’aventure de l’hydrogène comme source d’énergie.

Merci à l’équipe technique du Hall et au personnel de l’Unistra pour avoir rendu possible cette séance d’essai !

Philippe CELKA

Crédits photos :Laurent Godoy


Article usine nouvelle

Ci-dessous, un article paru dans l’Usine nouvelle sur les compétences recherchées dans le secteur du nucléaire. Pour la rédaction de cet article, Isabelle ROSSINI, responsable de la licence professionnelle Techniques nucléaire et radioprotection (TNRP) a été interviewée.

LES COMPÉTENCES RECHERCHÉES PAR LE SECTEUR NUCLÉAIRE - PDF - 609.1 ko
LES COMPÉTENCES RECHERCHÉES PAR LE SECTEUR NUCLÉAIRE

Rencontre lycées-université à l’UFR Physique et Ingénierie

Mercredi 14 janvier 2015 aura lieu une table ronde entre enseignants de lycée et enseignants-chercheurs de l’UFR sur le thème : "Comment développer davantage les contacts et les échanges entre le lycée et les universités (enseignement et recherche) ? Que peut-on s’apporter mutuellement ?"

Une conférence scientifique en lien avec le programme de 1ère S suivra : « Autour de la diode bleue : à propos des dispositifs d’éclairage à semi-conducteurs ».

Programme complet


Séminaires ouvert à tous - Master Génie industriel

Comme chaque année une session de séminaires sera dispensée par des professionnels.

Certains sont plus orientés vers le génie industriel mais d’autres peuvent intéresser tous les étudiants de l’UFR :

  • Etienne Frey : « risk & crisis management » Jeudi 8/1 de 14h à 16h
  • Didier Wehrli : "Entrepreneuriat : eldorado pour une économie ? pour une carrière ?" Mardi 6/1 de 16h à 18h
  • Olivier Klotz : "Le savoir-être en entreprise" Jeudi 8/1 de 16h à 18h

Toutes ces interventions ont lieu à l’amphi du site Meinau de l’UFR physique et ingénierie.


Conférences métiers au collège Rembrandt-Bugatti de Molsheim jeudi 8 janvier 2015 de 13 à 17h

Dans le cadre de l’association Femmes et Sciences, Isabelle Rossini, enseignante-chercheure et responsable de la licence professionnelle Techniques Nucléaires et RadioProtection (TNRP) se rendra dans le collège afin d’informer les jeunes sur la diversité des métiers dans le domaine du Nucléaire et de la Radioprotection.

Plaquette du colloque - RTF - 430.5 ko
Plaquette du colloque

Référencement SMBG

Le master sciences pour l’ingénieur spécialité génie Industriel vient d’entrer au classement SMBG 2015 des meilleurs Masters, MS et MBA.


Un étudiant de l’UFR Physique & Ingénierie de l’Université de Strasbourg participera aux finales nationales des olympiades des métiers

Organisé tous les deux ans par l’association WorldSkills International, le concours des olympiades des métiers a pour objectif de promouvoir les métiers, l’apprentissage et la formation professionnelle en valorisant des jeunes de moins de 25 ans.

Des sélections régionales ont été organisées entre janvier et mai 2014 par les Conseils régionaux en partenariat avec les organismes professionnels, consulaires et établissements d’enseignement et de formation professionnelle dans 28 régions de France.

Les meilleurs candidats sélectionnés dans chaque région se réuniront lors des finales nationales qui auront lieu en janvier 2015 à Strasbourg.

49 métiers répartis en 8 pôles seront en compétition lors de ces finales qui se dérouleront au parc des expositions du Wacken les 29, 30 et 31 janvier 2015.

Dans le pôle « métiers de l’industrie », 3 étudiants concourront en équipe dans la discipline « Manufacturing Team Challenge » (MTC) : Julien Heyer étudiant en alternance en BTS maintenance, Adrien Castella étudiant à l’INSA en génie électrique et Aurélien Siat étudiant en alternance en deuxième année de Master Sciences Pour l’Ingénieur spécialité Génie Industriel à l’UFR Physique & Ingénierie.

L’objectif du MTC est de réaliser un projet, en étant capable de s’organiser, d’analyser les coûts de production, de se partager les tâches de fabrication, de se conformer aux règles de sécurité,… tout en respectant le cahier des charges défini.

Pour se préparer à ces épreuves, les 3 étudiants alsaciens ont décidé dans un premier temps, de se réunir une à deux fois par semaine afin de mettre en commun leurs idées et définir la conception finale de leur projet.

Dans un second temps, ils effectueront divers essais dans les locaux mis à leur disposition à l’UFR Physique & Ingénierie.

Leur projet consiste en la réalisation d’un tire-palette électrique télécommandé pouvant soulever une charge de 50 kg avec de nombreuses options (capteurs de poids, arrêt d’urgence, ...)

Lors des épreuves de janvier prochain, ils devront en deux jours dessiner, fabriquer et monter le produit qu’ils ont imaginé. Ces deux journées seront suivies par une phase de tests ou toutes les fonctions du produit seront évaluées et comparées entre les différentes équipes.

L’objectif de leur équipe est de remporter la médaille d’or afin d’intégrer l’équipe de France des métiers et ainsi participer à la 43ème compétition internationale qui se déroulera à Sao Paulo en août 2015 où plus de 1 000 candidats issus de tous les continents participeront aux épreuves pendant quatre jours pour tenter de décrocher la médaille d’or.

S. Prohaska


Nouvel équipement pédagogique à l’UFR

Une éolienne est en train d’être installée sur le toit du bâtiment J au pôle API (campus d’Illkirch). Photo : L. Godoy


Un ancien étudiant de l’UFR lauréat chez Bouygues

Après un bi-cursus en France et en Allemagne (Université de Strasbourg et d’Offenburg) Daniel M. a candidaté à l’INTERNational Program. Il vient de rejoindre la Mine de Tongon en Côte d’Ivoire, opérée par DTP Terrassement, où il réalise la planification de la maintenance des engins dans le cadre de sa mission d’Ingénieur Matériel.


Une remise de diplômes pour marquer la sortie de la première promotion des étudiants-apprentis de la licence pro installation d’équipements industriels à l’international

 » photos de la cérémonie

La première promotion de licence professionnelle installation d’équipements industriels à l’international (LP IEII), proposée par l’UFR Physique et Ingénierie vient de valider son année.

La licence professionnelle en alternance (contrat d’apprentissage et contrat de professionnalisation) est une initiative entrepreneuriale. Les entreprises ont exprimé leurs besoins en profils techniques capables d’aller à l’international. Elles recrutent des étudiants–apprentis aux profils de techniciens, mécaniciens, électro-mécaniciens, automaticiens, afin de les former aux produits qu’elles exportent et installent chez leurs clients à l’export.

Parmi les entreprises partenaires et soutenant la formation depuis sa création il y a des entreprises locales telles que Capsugel, Cryostar, EMS-SA, Fives Celes, Flender-Graffenstaden, Gebo-cermex, Heuft France, Holweg, Karl Schnell, Manpower, Mécatherm, R&D project managing, Lohr Service, Quiri, Elcowa, Superba, Schaeffler, mais le recrutement des étudiants se faisant au niveau national, on trouve également des entreprises plus éloignées géographiquement telles que Adc Fayat du côté de Poitiers et Jidet dans le Loiret. Pour l’année universitaire 2014-2015, elles renouvellent leur confiance et accueillent les 18 candidats recrutés et formant la deuxième promotion.

Les apprentis sont amenés à voyager dans le monde entier pour leurs missions. Ceux de la première promotion sortante ont pu expérimenter l’international dès le mois de février dans des pays aussi variés que l’Allemagne, la Belgique, l’Espagne, l’Italie, l’Irlande, la Pologne, la Finlande, la Turquie, la Tunisie, le Maroc, le Zimbabwe, le Qatar,…

Afin de représenter dignement leur entreprise auprès du client, outre la spécialisation technique, les apprentis sont initiés à l’inter culturalité, au suivi de l’actualité économique et commerciale internationale, à la gestion d’entreprise, aux spécificités du commerce international et ils renforceront significativement leur niveau d’anglais courant et technique par un volume d’heures doublé et des cours de spécialité dispensés en langue anglaise .

Ils ont maintenant atteint l’autonomie, objectif de la formation, après une deuxième période longue de 12 semaines entièrement en entreprise et une soutenance qui a clos la formation.

Avant de prendre le large pour d’autres missions et cette fois avec un contrat de travail en poche, l’UFR Physique et Ingénierie a souhaité partager un moment convivial à l’occasion d’une cérémonie de remise des diplômes aux 10 étudiants-apprentis par Madame Laurence Klein (Manpower), marraine et Monsieur Olivier Klotz (Heuft France), parrain de la promotion 2014, mercredi 24 septembre 2014.

Découvrir la licence : page web et page Facebook

Responsables LP IEII  : Nicole DREYER et Denis HOENEN


Rencontre lycées-université à l’UFR

Mercredi 14 mai 2014 a eu lieu une table ronde entre enseignants de lycée et enseignants-chercheurs de l’UFR dont le thème était : "Comment développer davantage les contacts et les échanges entre le lycée et les universités (enseignement et recherche) ? Que peut-on s’apporter mutuellement ?" Transparents de la presentation

Puis une conférence scientifique en lien avec le programme de 1ère S a suivi : « Le champ du monde : autour du champ magnétique terrestre ».

Télécharger le programme.


Visites au Hall de technologie de l’UFR

Jeudi 10 avril de 14h30 à 16h15 et vendredi 15 avril de 9h30 à 11h15 les élèves du collège S. Germain viendront visiter le hall de technologie de l’UFR à Illkirch dans le cadre d’un atelier mécanique et d’un atelier pile à combustible.

Lundi 5 mai 2014 à 14h30 des élèves viendront à nouveau visiter le hall. Cette visite sera l’occasion de leur présenter les potentialités d’études en sciences et technique. Des étudiants seront également présents pour échanger avec les élèves.


Promotion de la mixité des métiers et des formations

Isabelle Rossini, enseignante à l’UFR et responsable de la licence pro techniques nucléaires et radioprotection, interviendra dans le collège Paul Wernert d’Achenheim afin de faire découvrir la diversité des métiers du nucléaire dans le cadre d’un colloque organisé par l’antenne Alsace de l’Association Femmes & Sciences en partenariat avec l’équipe pédagogique du collège (plaquette du colloque).


Don INTEL

Intel, le fabriquant des processeurs éponymes, vient de faire un don de 10 cartes de développement Intel Galileo à l’UFR Physique et Ingénierie, pour renforcer les compétences en systèmes embarqués. L’Université de Strasbourg a ainsi été sélectionné parmi 1000 Universités au niveau mondial pour faire partie du programme Intel Galileo for Universities. Basé sur un SoC (System on Chip) X86 à très basse consommation avec un système d’exploitation Linux, c’est la base idéale pour les futurs projets étudiants. De la carte mère de robot, à la gestion d’un véhicule à pile à combustible, les possibilités d’applications sont infinies. « What will you make ? » (Qu’allez-vous faire) est inscrit sur la boîte, à nous de repousser les frontières de l’imagination ! Ces cartes de développement seront principalement utilisées en projets Master Mécatronique et énergie , Licence Pro. QMEEet L3. Elles peuvent aussi faire l’objet d’un prêt à tout groupe d’étudiant ayant un projet Universitaire ou personnel à réaliser.

Contact : Philippe Celka

Rechercher dans le site

Scolarité

fév 07 2017
Quel master après ma licence ?

"trouvermonmaster.gouv.fr" regroupe l’intégralité des diplômes nationaux de master proposés par les établissements d’enseignement supérieur en France.

jul 11 2016
Témoignages d’étudiants en licence

Consultez les témoignages vidéos d’étudiants en licence Physique et licence Sciences pour l’ingénieur de la Faculté de physique & ingénierie.

Faits marquants

sep 19 2017
Prix des Espoirs scientifiques de l’Unistra

Jean-François Dayen, enseignant à la Faculté de physique & ingénierie fait partie des 10 récipiendaires du prix des Espoirs de l’Université. Retrouvez les portraits des lauréats au cours des mois de septembre et octobre, ici.

mai 31 2017
Station météo de la Faculté

Consultez la météo en temps réel sur cette page (température, vitesse du vent, humidité, radiations solaire et UV, etc.)

mai 18 2016
Groupe facebook de la Faculté

mai 13 2016
Gazette de la Faculté

Consultez le numéro 3, ici.

Consultez le numéro 2, ici.

Consultez le numéro 1, ici.

unistra.fr