Sciences de la matière

Objectifs

Le parcours Sciences de la matière donne aux étudiants une formation scientifique multidisciplinaire autour de la physique, la physico-chimie et la science des matériaux.

Il accorde une place importante aux concepts les plus actuels de la physique et de la chimie nécessaires à la compréhension et à la modélisation des propriétés de la matière sous ses différentes formes et échelles (de nanométrique à macroscopique).

Les aspects plus concrets de l'élaboration et de la caractérisation des matériaux sont également abordés.

Le champ des compétences enseignées oriente naturellement vers la recherche appliquée dans des domaines variés (environnement, santé…) mais également vers les métiers de l'enseignement.

La 1ère année (L1) est commune avec la licence Sciences pour l’ingénieur (SPI). C’est une année d’orientation et de mise en place d’un socle de connaissances fondamentales en physique, mathématiques et chimie. Une formation en langues et en informatique est également dispensée. Les étudiants sont accompagnés grâce à un enseignement de méthodologie du travail universitaire et guidés dans la définition de leur projet professionnel. L’enseignement s’appuie sur le programme de mathématiques et de physique des terminales scientifiques de l’enseignement secondaire français.

La 2e année (L2) consolide les notions développées en L1 et l’acquisition des bases en sciences physiques. La formation en chimie, mathématiques, informatique et langues se poursuit.

La 3e année (L3) aborde de façon équilibrée la physique fondamentale (mécanique quantique, physique statistique, mécanique, travaux pratiques) la chimie et la physico-chimie  (travaux pratiques, spectroscopie, physique de la matière molle) et la sciences des matériaux (physique de la matière, méthodes de caractérisation, propriétés de transport).

Les premiers contacts avec le monde de la recherche se font via un projet de fin d’année mené lors d’un stage en laboratoire.

Principaux enseignements

• Physique (232h)
• Mathématiques et informatique (188h)
• Chimie (79h)
• Travaux pratiques (144h)
• Projet professionnel (26h)
• Langues (20h)
• Options (20h)

Stage et projet tutoré

En L3, les étudiants sont un jour par semaine pendant 10 semaines dans un laboratoire de recherche. Ils sont suivis par un maître de stage et ont un projet d’initiation à la recherche à mener à bien.

Admission

Critères de recrutement

  • Les études en licence requièrent une bonne capacité à gérer son temps, à organiser son travail et ses activités en général.
  • Les dossiers font l'objet d'un classement dans laquelle les mathématiques et les sciences physiques occupent une place importante.
     

Modalités d'inscription

 

Pré-requis obligatoires

Le programme de la première année de licence s'appuie sur les spécialités scientifiques du baccalauréat.

Le choix de spécialités Mathématiques expertes et Physique-Chimie est la combinaison la mieux adaptée à la licence Physique, parcours Physique fondamentale. Une spécialité Mathématiques est très fortement recommandée.

Poursuites d'études

La licence Physique, parcours Sciences des matériaux donne aux étudiants une formation équilibrée en sciences physiques (physique, physico-chimie, chimie et matériaux) permettant poursuivre des études au niveau master à la Faculté de physique & ingénierie (master Sciences et Génie des Matériaux, master Physique, parcours M1 Agrégation de physique), en  master de préparation aux métiers de l'enseignement (MEEF) ou en sciences de l'environnement.

Le parcours Sciences des matériaux sert de base au parcours Physique et santé et à la double licence Physique et STUE.

La formation permet également de suivre une licence professionnelle à l’issue de la L2, ou de postuler à des écoles d’ingénieur sur titre ou concours. Par ailleurs, la licence seule peut conduire à une carrière scientifique dans les entreprises ou l’administration.

Débouchés

Si la vocation première de la licence de physique est la poursuite d’étude, certains étudiants choisissent le monde professionnel à l'issue des trois années et s'intègrent dans différents secteurs d'activités comme :

  • l'éducation, l'enseignement, la formation ;
  • l'informatique (matériels et logiciels) ;
  • l'industrie automobile, aéronautique, ferroviaire, navale ;
  • la santé (services, matériels) ;
  • l'industrie extractive (minerais, pétroles)
  • l'industrie manufacturière ;
  • les eaux, déchets (gestion assainissement, traitement recyclage).


Ils sont embauchés comme :

  • cadre technique d'études (recherche développement de l'industrie) ;
  • cadre technique d'études scientifiques et de recherche fondamentale ;
  • cadre technique de contrôle de fabrication ;
  • cadre technique de mesures physiques ;

et trouvent également des débouchés dans les métiers de l’enseignement, de la formation et dans la fonction publique.